Le Pli à l’infini

 In ARCHITECTURE, ART, CULTURE, DESIGN, VOYAGE
English English French French

Photo: © Ricardo Gomez Angel.

Exercice de style autour de Gilles Deleuze et de quelques bâtiments aux courbes et aux points d’inflexion de toute beauté, découverts de par le monde. NB: cet article est bien évidemment une invitation au voyage. – Isabelle Cerboneschi.

 

“Le Baroque ne renvoie pas à une essence, mais plutôt à une fonction opératoire, à un trait. Il ne cesse de faire des plis. Il n’invente pas la chose: il y a tous les plis venus d’Orient, les plis grecs, romains, romans, gothiques, classiques… Mais il courbe et recourbe les plis, les pousse à l’infini, pli sur pli, pli selon pli. Le trait du Baroque, c’est le pli qui va à l’infini.” *

En découvrant certaines architectures renversantes de beauté, dont la souplesse n’est qu’apparente, j’ai pensé à un tissu qui aurait été arrêté dans son mouvement, comme les statues de pierre des contes de mon enfance. 

En voyant tous ces plis qui sont le fruit d’un geste volontaire, car il a bien fallu que quelqu’un prenne la décision et le soin de tordre la matière, de la cambrer, de la ployer, tout en lui insufflant l’apparence de la liberté, en voyant ces images de bâtiments aimés, j’ai repensé à cet ouvrage de Gilles Deleuze: Le Pli. Il y évoquait l’art baroque, mais ses pensées s’appliquent aussi à l’architecture contemporaine, lorsqu’elle prend des liberté avec la planéité. Avec leurs arrêtes, leurs courbes douces, leurs pleins et leurs déliés, ces œuvres monumentales semblent s’affranchir de l’espace alentour.

Prenons par exemple la station du Port Authority Trans-Hudson (PATH), dans le quartier de Lower Manhattan à New York, dessinée par Santiago Calatrava. Elle ressemble à un oiseau dont les ailes forment des lignes qui semblent vouloir continuer, au-delà de l’immeuble, laissant au regard le soin d’inventer une trajectoire imaginaire. «Le problème n’est pas comment faire un pli, mais comment le continuer, lui faire traverser le plafond, le porter à l’infini», écrivait Gilles Deleuze. Il y a de cela, dans la station du PATH…

Je pourrais disserter sans fin sur les plis et replis dessinés par les architectes Herzog & de Meuron pour la Messe Platz à Bâle, sur les envols de Santiago Calatrava, sur les courbes douces voulues par Zaha Hadid pour le Dongdaemun Design Plaza, à Séoul, ou encore toutes les circonvolutions de Frank Gehry, à qui l’on doit notamment, le Musée Guggenheim de Bilbao et la Fondation Louis Vuitton à Paris, avec ses plaquettes de Ductal®, un béton blanc créé spécialement pour le bâtiment.

Ces architectes sont des couturiers du béton, des artistes de l’envol arrêté. Dans les interstices de leurs plis de matière, dans ces virages, dans ces concavités dessinées de main d’homme, une chose tierce peut s’immiscer, sans se heurter à la planéité d’une façade. Et cette chose, ce serait le vent. «Le pli est inséparable du vent», écrivait Gilles Deleuze.

C’est un peu comme si ces bâtiments voulaient sortir du cadre, prendre de l’expansion, se déployer, se déplier, alors que l’on sait bien que c’est impossible. Le pli ne limite pas: il offre la possibilité de conquérir de l’espace. Et ceux qui ont dessiné ces plis de béton, de verre ou bien d’acier ont lancé quelques lignes qui traversent l’air du temps…

* Gilles Deleuze, «Le Pli, Leibniz et le Baroque», Les Editions de Minuit, 29 juin 2011.

 

Museu Blau, Le musée des sciences naturelles de Barcelone. Photo: © Maxime le Conte des Floris.

 

Blok 46c, Korth Tielens Architectes, Amsterdam. Photo: © Eugen Esanu.

 

Ginza Place, Klein Ditheim Architects, Ginza, Tokyo. Photo: © Dmitri Popov.

 

Musée Solomon R. Guggenheim, Frank Lloyd Wright, New York. Photo: © Drew Patrick Miller.

 

Structure métalique de la façade d’un shopping center, à Dresden, Allemagne. Photo: © Silvio Kundt.

 

Station du PATH, New York, Santiago Calatrava. Photo: © Joshua Newton.

 

Photo: © Kimon-Maritz.

 

Gare de Reggio d’Emilie-Mediopadana, Santiago Calatrava. Photo: © Luca Bravo.

 

Museum ABC, Madrid, Aranguren & Gallegos Architectes. Photo: © Joel Filipe.

 

Milwaulkee Art Museum, USA, Santiago Calatrava. Photo: © Jeremy Yap.

 

Messe Platz, Bâle, Herzog & de Meuron. Photo: © Samuel Zeller.

 

Les plis de bétons de l’Aqua Tower de Chicago, Jeanne Gang. Photo: © Christian Perner.

 

Recent Posts

Leave a Comment