English English French French

Beau comme Boy

Chanel lance une courte ligne de maquillage pour les hommes baptisée Boy, du nom de l’amant de Gabrielle Chanel. Une initiative en phase avec notre époque où le genre est devenu un enjeu économique et politique. — Isabelle Cerboneschi. Model: Tommaso Granata. Makeup & Photographies: Buonomo & Cometti.

9 janvier 2019

xboymakeup4
Le mannequin Tommaso Granata maquillé avec la ligne Boy de Chanel. Makeup & Photographies: © Buonomo & Cometti.

Gabrielle Chanel et Boy Capel s’étaient connus à Royallieu, sur les terres d’Etienne Balsan, un riche héritier dont Gabrielle était la maîtresse. Il n’a pas fallu longtemps pour que l’amour change de camp.

Lorsqu’en 1910, Gabrielle Chanel a décidé de créer son atelier de modiste au 21 rue Cambon, Boy Capel lui a prêté la somme d’argent nécessaire. Dès que ses affaires le lui ont permis, elle lui a remboursé jusqu’au dernier centime. Il fut le premier homme à croire en elle et sans doute le premier homme qu’elle a aimé vraiment. Le 22 décembre 1919, sur une route de campagne, il a perdu la vie dans un accident de voiture. «Je perdais tout en perdant Capel», dira Coco Chanel des années plus tard.

Je ne sais pas si Boy Capel se maquillait comme les stars du cinéma muet: sur les photographies, on le voit l’œil charbonneux et le cheveu laqué, mais cela ne veut rien dire. Ce que je sais, en revanche, c’est que quinze ans après le lancement par Jean-Paul Gaultier de sa ligne de maquillage pour hommes « Tout Beau Tout Propre » sur un marché pas encore prêt à la recevoir, Chanel lance un fond de teint, un baume à lèvres et un stylo à sourcils pour les hommes portant le nom de Boy.

Les hommes – les femmes aussi –  peuvent l’acheter en ligne et, depuis janvier, dans les boutiques Chanel. Ces produits aux effets minimalistes, pensés pour embellir plus que pour maquiller, ont pour but d’entrer en douceur dans les routines cosmétiques des hommes. On ne risque pas grand chose avec un baume à lèvres transparent ou un crayon à sourcils. La ligne, encore timide, est en totale adéquation avec cette époque où l’on a tendance à flouter les frontières séparant les genres, jusqu’à parfois vouloir les effacer.

En lançant cette ligne, c’est un peu comme si la maison faisait le chemin à rebours. Gabrielle Chanel empruntait aux hommes aimés leurs vestes de tweed et s’en inspirait pour habiller ses clientes de haute couture. On assiste à un curieux inversement des règles. Depuis quelques années Karl Lagerfeld fait défiler sur les podiums des hommes portant des vêtements qui ne sont pas (encore) vendus dans le commerce. Pharrell Williams est l’ambassadeur masculin de la marque. Il est aussi le co-créateur d’une collection capsule printemps-été 2019 qui sera en vente en avant-première dans le flagship Chanel de Séoul le 29 mars et dès le 4 avril dans le reste du monde. Chanel crée des parfums pour hommes, des montres pour hommes, des après-rasage pour hommes et désormais une ligne de maquillage pour hommes. A quand la ligne de prêt-à-porter masculin? On s’en rapproche par cercles concentriques.

Beau comme Boy

9 janvier 2019

[Cliquez sur l’image pour voir la galerie]

Chanel lance une courte ligne de maquillage pour les hommes baptisée Boy, du nom de l’amant de Gabrielle Chanel. Une initiative en phase avec notre époque où le genre est devenu un enjeu économique et politique. — Isabelle Cerboneschi.

Gabrielle Chanel et Boy Capel s’étaient connus à Royallieu, sur les terres d’Etienne Balsan, un riche héritier dont Gabrielle était la maîtresse. Il ne fallu pas très longtemps pour que l’amour change de camp.

Lorsqu’en 1910, Coco Chanel a décidé de créer son atelier de modiste au 21 rue Cambon, Boy Capel lui a prêté la somme d’argent nécessaire. Dès que ses affaires le lui ont permis, elle lui a remboursé jusqu’au dernier centime. Il fut le premier homme à croire en elle.

Malgré le sentiment puissant qui les liaient, Boy Capel a épousé une autre femme en 1918, mais un an plus tard, le couple était proche du divorce. Le 22 décembre 1919, sur une route de campagne, Boy a perdu la vie dans un accident de voiture. «Je perdais tout en perdant Capel», dira Gabrielle Chanel des années plus tard.

Je ne sais pas si Boy Capel se maquillait comme les stars du cinéma muet: sur les photographies, on le voit l’œil charbonneux et le cheveu laqué, mais cela ne veut rien dire. Ce que je sais, en revanche, c’est que quinze ans après le lancement par Jean-Paul Gaultier de sa ligne de maquillage pour hommes « Tout Beau Tout Propre » sur un marché pas encore prêt à la recevoir, Chanel lance un fond de teint, un baume à lèvres et un stylo à sourcils pour les hommes portant le nom de Boy.

Les hommes – les femmes aussi –  peuvent l’acheter en ligne et depuis janvier dans les boutiques Chanel. Ces produits aux effets minimalistes, pensés pour embellir plus que pour maquiller, ont pour but d’entrer en douceur dans les routines cosmétiques des hommes. On ne risque pas grand chose avec un baume à lèvres transparent ou un crayon à sourcils. La ligne, encore timide, est en totale adéquation avec cette époque où l’on a tendance à flouter les frontières séparant les genres, jusqu’à parfois vouloir les effacer. Il faudrait d’ailleurs redéfinir les rayons hommes et femmes de certaines boutiques.

En lançant cette ligne, c’est un peu comme si la maison faisait le chemin à rebours. Gabrielle Chanel empruntait aux hommes aimés leurs vestes de tweed et s’en inspirait pour habiller ses clientes de haute couture. On assiste à un curieux inversement des règles. Depuis quelques années Karl Lagerfeld fait défiler sur les podiums des hommes portant des vêtements qui ne sont pas (encore) vendus dans le commerce. Pharrell Williams est l’ambassadeur masculin de la marque et le co-créateur d’une collection capsule printemps-été 2019 qui sera en vente en avant-première dans le flagship Chanel de Séoul le 29 mars et dès le 4 avril dans le reste du monde. Chanel crée des parfums pour hommes, des montres pour hommes, des après-rasage pour hommes et désormais une ligne de maquillage pour hommes. A quand la ligne de prêt-à-porter masculin? On s’en rapproche par cercles concentriques.