Heavy metal

6 decembre 2017

[Cliquez sur l’image pour voir la galerie]

Sur les yeux des mannequins qui présentaient les collections automne-hiver, comme celles du printemps-été, apparaissaient des reflets métalliques, iridescents, changeants, comme ces bolides tunés. Les nouvelles palettes font les yeux carapace comme un scarabée doré. Tant mieux, il paraît qu’ils portent chance. – Gaëlle Aguiar.

E

n cette fin d’année 2017, où le monde semble tourner à l’envers, il y a peu de place pour les couleurs pastel ou le maquillage nude, trop naïfs pour être réels. La douceur de vivre, ce sera pour plus tard. Quand les tensions politiques se seront apaisées, ou pas. Les marques ont choisi de miser sur des couleurs vives, électrisant les regards, à la façon d’une armure. On fait face comme on peut.

 

Des yeux maquillés comme une voiture volée, une bouche affirmée aux reflets métalliques des ongles qui scintillent, des marques de luxes aux enseignes plus accessibles, toutes ont choisies de suivre l’appel du métal. Les make-up artists s’affranchissent des standards de la beauté, les limites de la création sont repoussées, et la liberté d’expression prend ici tout son sens.

 

On sait bien que la mode est cyclique. La beauté aussi. Les fards métalliques, beaucoup vus dans les années 2000, se portent en petite touche sur les paupières ou sur les lèvres en 2017. Les couleurs étant tellement saturées que pour le porter en total look, il faut assurer.

 

Ces maquillages intenses ne sont plus seulement réservés à la scène, ou au monde de la nuit. Ils sortent aussi le jour et il n’est pas rare de croiser des femmes ayant ajouté une touche Pop dans leur make-up, ce qui permet de relever un maquillage discret. Ça frôle le fashion faux-pas et en même temps, même pas. C’est la petite touche qu’il faut pour être dans la lumière de cette fin d’année 2017. Une volonté d’emprunter quelques paillettes aux boules du sapin de Noël? Surtout pas. Plutôt une manière de s’affirmer, jusque dans ses propres dissonances et montrer que l’on se joue des codes et des outils mis à notre disposition pour dessiner le masque que l’on souhaite arborer. 

 

Le maquillage porte bien son nom: il cache, mais il révèle à la fois. A une époque où certains hommes voudraient dissimuler les femmes sous un voile, arborer un maquillage métallique, c’est une manière d’affirmer son unicité et avant tout sa liberté.

 

Regard électrique

Louboutin propose à ses clientes des vernis à ongles et des rouges à lèvres assortis à leurs souliers aux couleurs métalliques: la ligne Metalissime Nail Color, qui permet de révéler les couleurs scintillantes de la griffe. Leur formule est élaborée avec un pigment spécial, qui donne une couleur intense et brillante, pour un effet glitter. Elle contient des perles réfléchissantes qui donnent aux ongles un effet scintillant étonnant.

 

Maybelline New-York, la marque grand public qui cible la génération Z, suit aussi la tendance avec son ombre à paupières Métallique Eye Shadow. Une déclinaison de nuances patinées et miroitantes et un fini intense qui apportent au regard une vraie profondeur. Les beauty addicts peuvent choisir entre un bleu turquoise, un or, un rose, un brun brillant et un bronze. De quoi réveiller un style qui dort.

 

Depuis quelques saisons, les maquillages avec effets pailletés sont devenus des incontournables des salles de bain, suivant en cela la mode qui a remis à l’honneur la garde-robe de Dalida. Les paillettes sont dorées, argentées, rose, violettes ou bleues,… Afin d’éviter le look ABBA en fin de concert, on les applique en touches légères, dans le coin interne, sur les paupières ou sur la bouche en look plus prononcé. Parfois ajoutés à un maquillage nude en touche discrète, pour donner l’illusion d’un rayon de lune se posant sur la peau. 

 

D’autres marques telles que Kylie cosmetics, crée par Kylie Jenner, Mac ou Bobbie Brown ont également choisi de suivre cette tendance en proposant des palettes métalliques dans leurs gammes de produits. Il faut dire qu’avec l’omniprésence des réseaux sociaux, difficile pour les Millenials de passer à côté des éclats de couleurs posés sur les visages de Gigi Hadid, Taylor Hill ou encore Kendall Jenner, et de la bouche métallique de Lindsay Wixson, qui est le visage de la collection de maquillage automne-hiver 2017/18 de Dior.

 

Métal hurlant

Créée par Peter Philips, Directeur Créatif et Image pour Dior Makeup, la collection automnale est une histoire de contrastes et d’effets contradictoires: la rencontre entre le mat et les effets métalliques. A travers les palettes qu’il conçoit, Peter Philips propose un maquillage sophistiqué et insolent, limite électrique et élégant. Le clash des contraires. Il offre aux femme la liberté de jouer avec les textures et les effets. On retrouve dans cette collection une sensorialité particulière, un jeu de textures, et des teintes vibrantes. Les ongles sont peints de couleurs chaudes, pour contraster avec le froid de la saison.

 

Pour les makeup artists, savoir jouer avec les contrastes est essentiel quand on utilise ces maquillages métalliques. Il est important d’obtenir des effets différents, et alterner entre les textures métalliques et plus classiques. Les ombres à paupières et à lèvres Metallizer de Dior permettent d’intensifier le regard, tout en jouant sur les oppositions de couleurs. Un produit hybride très chargé en pigments, une texture étrangement crémeuse, mais qui sèche en un rien de temps, laissant l’impression d’une couleur sans matière. A appliquer au doigt, pour un fini plus léger, ou au pinceau, pour renforcer l’effet.

 

La marque Estée Lauder a choisi des couleurs audacieuses, puissantes et intrépides avec un aspect fini comme un métal brossé mat hyper couvrant. Impact total. Pour Violette, Makeup Artist et Global Beauty Director chez Estée Lauder, il est important de mettre la bonne couleur et la bonne texture au bon endroit afin que le maquillage fasse tout son effet. Les textures doivent être maniées avec une audace particulière. Elle pense que la femme se maquille pour son plus grand plaisir, mais également pour exprimer sa personnalité. Le maquillage n’est en aucun cas conventionnel: il devrait exprimer qui l’on est. Et chacune fait ce qu’il lui plaît.

 

Pour Lucia Pica, Global Creative Designer pour le Maquillage et la Couleur de Chanel, le maquillage est essentiel dans l’affirmation de la personnalité de la femme, et mais également dans la célébration de la différence. Son obsession des couleurs puissante est indomptable, et son inspiration ne connaît aucune limite. Que ce soit en terme de couleurs, ou de textures, le mixage est essentiel à ses yeux. Une histoire de caractère.

 

Chez Chanel, d’ailleurs, c’est tout le corps qui y passe:  avec le No 5 Fragments d’or on se transforme littéralement en icône passée à la feuille d’or. Les femmes sont maltraitées? La marque au double C chante leur préciosité. Les femmes sont des déesses, intouchables, le voilà le message, à l’approche des fêtes. Qu’il soit entendu…