English English French French

Une bouche mate signée Pat McGrath

5 juin 2018

[Cliquez sur l’image pour voir la galerie]

La make-up artist la plus influente du monde a lancé sa propre gamme de maquillage en 2015. La première teinte, un fard or aux multiples fonctions baptisé Gold 001, fut épuisée en 6 minutes! Elle continue de lancer à la fois des éditions limitées et illimitées. Des couleurs hyperpigmentées qui vont à toutes les teintes de peau. – Isabelle Cerboneschi, New York. Photos: Buonomo & Cometti.

La première fois que j’ai pris conscience de la puissance de Pat McGrath, c’était lors d’un défilé Dior. En 2003, je crois. Les filles avaient le visage peint comme un tableau d’Alexej von Jawlensky: une peau blanche comme une toile, des yeux soulignés par deux traits noirs, des sourcils en forme d’arches définissant la forme du visage, une bouche qui semblait avoir été dessinée avec du pigment pur, l’essence en somme.

Pourquoi ai-je parlé de sa puissance? Parce que je me souviens du maquillage, mais pas de la collection de prêt-à-porter, pourtant dessinée par John Galliano. Je me suis rendu compte qu’un maquillage pouvait avoir plus de force que les vêtements qu’il était censé accompagner. Il y avait, dans ces condensés de figures, quelque chose qui relevait à la fois du théâtre et des visages peints des New Romantics qui se baladaient sur King’s Road au début des années 1980. Des créatures inspirantes que cette anglaise, née en 1965, a certainement croisées dans son adolescence.

Chaque année, Pat McGrath créée les looks beauté de 80 défilés avec son armée d’assistants qu’elle recrute parfois sur les réseaux sociaux. Elle est d’ailleurs la première make-up artist a avoir reçu le Founder’s Award durant les CFDA awards en juin 2017. Le maquillage comme définition de soi? Pat McGrath avait un soi à faire sortir.

Dans une interview parue dans The Guardian, j’ai découvert qu’elle avait appris le maquillage dès l’enfance avec sa mère, qui l’a élevée seule. A l’époque il n’existait pas de ligne spécifique pour peaux noires et il fallait faire ses propres mélanges si l’on voulait éviter le côté gris des pigments développés pour les peaux blanches. D’où son goût pour le maquillage fort en pigments.

En 2015, elle a lancé sa propre gamme baptisée Pat McGrath Lab, vendue tout d’abord sur son site internet. Sa première couleur, Gold 001 – un produit à multiples usages que l’on pouvait utiliser sec ou mouillé, en eyeliner ou sur les lèvres, ou n’importe où sur le corps – fut épuisée en 6 minutes.

En juillet 2017 elle a lancé sa première gamme de rouge à lèvres mats baptisés Lust: MatteTrance. J’ai profité d’un voyage à New York pour les découvrir. Direction le magasin Sephora sur la 5e Avenue, où une vendeuse d’origine afro-américaine, à la peau parfaite, au sourcil idéal, maquillée au millimètre près telle une star s’apprêtant à arpenter le tapis rouge, m’a conduite avec un enthousiasme non feint vers la gamme de Pat McGrath.

Elle m’a appris que les 9 teintes de rouge à lèvres mats, enchâssées dans un tube de métal noir serti d’une bouche dorée et lancés en juillet 2017 en édition limitée, étaient sold out depuis longtemps.  Tout comme le baume à lèvre Lip Fetish que je rêvais de rapporter. Impossible donc de découvrir Omi, la teinte nude créé pour Naomi Campbell, la muse de Pat NcGrath pas plus qu’Elson, une teinte écarlate inspirée par la rousse Karen Elson. Mais la make-up artist a pris soin de lancer en janvier 2018 une vingtaine de teintes en édition illimitée.

La matière? Etonnante, à la fois crémeuse et mate, très riche en pigments, mais qui ne camoufle pas la texture des lèvres. Rien à voir avec les rouges mats qui collent et dessèchent les lèvres et font l’effet d’un imperméable à bouche. Celui-ci propose un vrai confort. Le rouge parfait, pensé pour toutes les femmes. Jean, la mère de Pat McGrath, décédée en 1992, aurait adoré.

En vente sur son site PATMcGRATH.COM et chez Sephora aux Etats-Unis.