English English French French

Juliette has a gun, les fantasmes parfumés de Romano Ricci

24 juillet 2018

[Cliquez sur l’image pour voir la galerie]

Derrière chaque parfum créé par Romano Ricci, il y a une histoire, qu’elle soit sombre ou sexy, étrange ou hallucinante. Ses opus pourraient être incarnés par autant de femmes séductrices, disruptives, provocantes, punk, rock, aimantes aussi. Rencontre avec Romano Ricci, le créateur de la marque de parfums la plus cool du monde. – Jo Phillips, Paris.

Posons les choses d’abord. Romano Ricci n’est pas arrivé dans le monde du parfum par hasard: il est l’arrière-petit-fils de la couturière Nina Ricci. Le fils de cette dernière, Robert Ricci (le grand-père de Romano), a créé le célèbre parfum L’extraordinaire Air du temps, bien que cette fragrance ne fasse pas partie de l’univers olfactif de Romano Ricci. Pour lui, elle appartient au passé de son passé. Ce n’est pas ce parfum qui l’a attiré dans l’univers des fragrances: c’est le parfum en soi, autour duquel il s’est contenté de tourner autour, pendant plusieurs années.

Pourquoi avoir créé une ligne de parfums qui a 12 ans et  qui s’appelle Juliette has a gun? Parce que Romani Ricci a décidé de ressusciter le personnage de Juliette Capulet, l’amoureuse malheureuse de Roméo et Juliette et de lui offrir une deuxième chance au cœur du XXIème siècle. Cette femme archétypale possède désormais une arme a feu et arbore une nouvelle attitude. Le pistolet, dont il est question dans le nom de la marque, doit être compris dans un sens symbolique: il parle d’un nouveau type de femme, forte et déterminée, ancrée dans le réel et évidemment très stylée. On est loin du romantisme du roman.

Voilà pour le nom de la marque. Quant aux parfums, ils se répartissent en deux collections majeures: la Classique et la Luxe. Dans la gamme classique, qui compte 15 opus, j’ai une préférence pour Lady Vengeance, Mad Madame, Anyway, Sunny Side Up, MMM et Citizen Queen. La collection Luxe, elle, en compte cinq, dont Oil Fiction, Into the Void et White Spirit, des noms qui résument l’esprit de la marque. Une nouvelle fragrance, baptisée Liquid Illusion, sera lancée en septembre, mais elle mérite d’être attendue. Entretemps, il est bon d’explorer la boutique parisienne.

Située dans le quartier du Marais, au 2 rue des Francs-Bourgeois, elle s’appelle Café Juliette. Ce lieu déjanté résume parfaitement l’esprit de la marque. Un téléphone rouge d’urgence est accroché au mur. En composant le 911, vous pouvez joindre directement Romano Ricci et discuter de ses parfums avec lui, dans le magasin. Des visages de personnages géants, peints sur de grandes toiles, possèdent une fente en guise de bouche dont on peut extraire des mouillettes imprégnées de l’une des fragrances. et Les toilettes – à  moins que ce soit un speakeasy – sont entièrement noires, à l’exception des graffitis inscrits sur les murs qui se révèlent à la lumière ultraviolette. On nous offre la possibilité de faire un selfie boomerang en ces lieux et de se l’envoyer directement par email. Pour les accros extrêmes du selfie…

La boutique est évidemment dotée d’un bar à parfums où l’on vous sert aussi les meilleurs crus rares de cafés de tout le quartier. Presque un espace pour barista du parfum. La petite boutique incarne les valeurs fondamentales de la marque, cet l’humour décalé, cet esprit rock, alliés à une sophistication extrême. Romano Ricci prend le parfum très au sérieux, son métier est une forme d’art assez subtile, une passion, même si la boutique exprime son sens du jeu pas sérieux.

L’arrière-petit-fils de Nina Ricci voulait trouver sa propre voie, faire sa place dans le monde du parfum, quand bien même il s’inscrit dans une lignée magnifique. Romano Ricci a fait son apprentissage dans la parfumerie pendant plus de quatre ans en suivant une formation classique, avant de commencer à collaborer avec le célèbre parfumeur Francis Kurkdijan. Ses jus sont classiques, mais avec un twist.

L’élément le plus inattendu, que l’on retrouve à travers toute la gamme, est une forme de romantisme, profondément ancré dans chaque opus. Ses fragrances sont sexy, disruptives, séduisantes et totalement libératrices, mais avec une bonne dose d’amour dans le cœur. Ses parfums sont à l’image d’un séducteur à la française: celui qui va lentement vous séduire, vous déshabiller, décoller lentement la couche de vos vêtements … Romano Ricci, en un sens, est le Serge Gainsbourg du parfum. D’ailleurs, sur son site web, on retrouve ces mots du chanteur:

La beauté est la plus belle revanche des femmes 

La grande majorité de la collection a été créée pour elles, les femmes, mais elle peut être portée par qui le souhaite. Une histoire se cache derrière chaque parfum. C’est d’ailleurs le point de départ de chaque création: Romano Ricci va d’abord chercher ce qu’il souhaite raconter avant de créer l’odeur qui correspond à la narration. Sous la ligne de fond de chaque ingrédient, la personnalité du créateur s’échappe de chaque bouteille. Mais avec un souci d’équilibre, toujours. Ses fragrances ne sont pas des concepts exotiques, mais des parfums très sexy, modernes et portables, surtout. Chacune raconte un type de femme qui l’attire. Un nom, une histoire, un moment. Juliette has a Gun, c’est une vie rêvée, l’autobiographie parfumée d’un séducteur nez…

Les parfums

Avec Moscow Mule, “Préparez-vous à faire la fête”

Famille olfactive: Floral Citrus.
Un parfum inspiré par le cocktail, mais pas de façon littérale: il pétille, il est frais avec du gingembre et du citron vert. Une fragrance de fête pour les chaudes nuits d’été (ou d’hiver)  avec des touches de fleurs blanches et d’hédione (une substance qui aurait certaines propriétés proches des hormones sexuelles féminines). Le parfum d’une fille rebelle.
Notes de tête: citron vert, bergamote, gingembre.
Notes de coeur: jasmin, essence de pomme.
Notes de fond: ambroxan, norlimbanol, ambrettolide.

Citizen Queen, “Attrape-moi si tu peux”

Famille olfactive: Floral Aldehydé.
Un parfum mystérieux et addictif, à la croisée des fragrances modernes et classiques.
Notes de tête: accords de cuir, bergamote, aldéhydes.
Notes de coeur: iris, fleur d’oranger, tubéreuse.
Notes de fond: vanille, ambroxan, labdanum.

Lady Vengeance, “La fragrance d’une Dame”

Famille olfactive: Floral Chypré.
Un parfum riche et sophistiqué. L’expression de la féminité, confiante et sensuelle. Le parfum d’une femme pour qui l’art de la séduction n’a pas de secret.
Notes de tête: bergamote, lavande.
Notes de coeur: patchouli, rose.
Notes de fond: ambroxan.

Anyway, “Un parfum signature”

Famille olfactive: Floral Citrus.
Une formule simple et originale: juste une quinzaine d’ingrédients, l’essentiel. Un mélange de muscs, de bois et de notes d’agrumes qui se conjugue au féminin comme au masculin.
Notes de tête: néroli, citron vert.
Notes de coeur: hédione, absolu de jasmin.
Notes de fond: ambroxan.

Metal Chypré, “Le parfum du cuivre”.

Famille olfactive: Boisé.
Cette composition est le remix audacieux d’un accord classique: une interprétation moderne d’un chypre.
Notes de tête: bergamotte, poivre rose.
Notes de cœur: patchouli, daim, ambre, iris.
Note de fond: ambroxan, fêve tonka, musk blanc. 

White Spirit, “Quand le feu rencontre la glace”

Famille olfactive: Floral Boisé
Au cœur de cet accord électrique, un bouquet floral composé de jasmin sambac et d’absolu de tubéreuse. Derrière leurs airs d’étoiles montantes, se trouvent leurs vraies couleurs – sensuelles, vénéneuses, addictives. Le bois de santal, l’ambrocénide et l’ambroxan entrent tour à tour dans la danse. Un trio boisé sec, mettant soudainement l’accord floral blanc au défi de la modernité.
Notes de tête: jasmin sambac, tubéreuse.
Notes de cœur: ambroxan, tubéreuse.
Notes de fond: ambre, cèdre, musc et bois de santal.

Moon Dance, “Une fleur de la nuit”

Famille olfactive: Floral Chypre.
Moon Dance joue avec les contraires, les bois et la tubéreuse, en les réunissant pour créer un parfum unique. Quelques notes de bergamote, de rose et de violette sur un lit de patchouli: c’est le soleil qui répond à la lune.
Notes de tête: bergamotte.
Notes de cœur: tubéreuse, rose, violette.
Notes de fond: patchouli. 

Liquid Illusion (qui sera lancé en septembre 2018)

Une bouteille bleue, énergique et vibrante, abrite un parfum inspiré d’un paradis artificiel. L’histoire a commencé lorsque Romano Ricci a découvert que l’héliotropine (un ingrédient synthétique qui recrée l’odeur de la fleur d’héliotrope – de la famille des aldéhydes), dont l’odeur lui rappelait l’amande, avec des notes de violette, était effectivement utilisé dans la fabrication de l’ecstasy (la MDMA). Pour l’utiliser, il a d’ailleurs dû fournir des informations quant à l’utilisation de ce produit, au fournisseur.

C’est une composition capiteuse de fleurs et d’ambres. Tout commence avec les notes amandées de l’héliotropine, un coeur d’iris et son absolu de tubéreuse, auquel s’ajoute une base d’absolu de fève de Tonka, de benjoin, d’accords d’ambre sec et des accords de musc.

Ce parfum est à la fois riche et crémeux, avec quelque chose de totalement addictif. L’ambre apporte une subtile note de noisette tandis que l’iris donne ce côté poudreux. Cette senteur vous engloutit littéralement dans un doux nuage odorant.