Van Cleef & Arpels & ses beaux secrets

15 Novembre 2017

[Cliquez sur l’image pour voir la galerie]

En juillet dernier le joaillier dévoilait une collection qui restera dans les annales de la maison. Baptisée Le Secret, cette suite de 110 bijoux est une ode à la métamorphose, à la double lecture, aux mécanismes mystérieux, aux surprises subtiles et aux messages cachés. – Isabelle Cerboneschi

B

ien au delà de sa valeur d’investissement, un bijou est un talisman. Qu’il ait été offert ou transmis, il est imprégné d’intentions, de sentiments, l’amour venant en premier sur la liste.

 

Certains joyaux dissimulent en eux des messages cachés: une simple alliance gravée d’un mot mystérieux écrit à l’envers et à lire avec un miroir, le petit coffret précieux de nacre que Line Vautrin avait fait graver en 1950 du rébus: Jeu T aimant 6 lances (Je t’aime en silence), ou encore les trois bracelets acrostiches que Napoléon 1er avait commandés à Chaumet pour l’impératrice Marie-Louise. Dans la tradition de ces bijoux à messages en vogue au début du XIXè siècle, chaque pierre symbolisait une lettre de l’alphabet (la première de son nom). Mais encore fallait-il connaître la juste appellation des gemmes pour comprendre le message. Quant aux bagues à poison du Moyen Age, c’est un mauvais exemple de bijoux à double lecture: à peine avait on découvert leur sombre secret que l’on était déjà passé ad patres.

 

Ces joyaux très discrets gardent jalousement leurs mystères à l’abri des regards. Seul celui ou celle qui le porte en connaît l’existence. Quelle que soit l’époque, les secrets que l’on souhaite cacher aux yeux des autres sont les mêmes: un amour, une religion, une appartenance politique, bien entendu controversés.

 

Rien de tout cela dans la collection Le Secret de Van Cleef & Arpels. Il aura fallu cinq ans au joaillier parisien pour lancer cette suite qui, à terme, comptera 110 pièces. En découvrant les quelques 65 premiers joyaux exposés à même les établis dans l’une des salles de l’école de joaillerie que Van Cleef a ouverte à Paris il y a cinq ans, on comprend pourquoi. Chaque pièce est une gageure, un défi lancé à la technique ou à l’inventivité. Des mécanismes secrets une fois actionnés mettent en mouvement des bagues ou des broches, transformant un cygne en princesse à la faveur d’un retournement soudain.  

A la tête de Van Cleef & Arpels depuis janvier 2013, Nicolas Bos possède cette capacité de croire en la créativité la plus folle et en la magie des objets, qu’ils soient animés ou pas. En janvier dernier, il dévoilait l’automate Fée Ondine, conçue avec l’automatier François Junod, à l’occasion du Salon International de la Haute Horlogerie de Genève (SIHH). Ce rapport que les humains entretiennent avec la féérie, l’émerveillement, l’enfance, dépasse les cultures, les nationalités, les régions, confiait-il alors. Dans un monde où tout est de plus en plus organisé, rapide, rationnel, structuré, on a envie de voir des objets qui répondent à d’autres rythmes, qui sont poétiques, qui font rêver. Nos créations remplissent ce rôle-là. Depuis deux ans, nous vivons dans un environnement, notamment dans le monde horloger, où se succèdent les mauvaises nouvelles et le pessimisme. Cela devient lassant: on ne peut pas réduire nos activités, nos métiers et nos créations à une discussion sur l’avenir de la distribution, la qualité de production, les difficultés ambiantes! Le business existe: il y a des difficultés et des réponses à y apporter. Mais notre métier, c’est avant tout de créer des pièces qui sont là pour émerveiller et surprendre.

 

Six mois plus tard, devant la collection Le Secret, je comprenais le vrai sens de ses paroles et ce qu’il entendait par le terme émerveillement. Chaque pièce de la collection est d’une délicatesse et d’une poésie infinie. Deux papillons sertis de diamants, d’onyx, de spinelles noires et d’émeraudes s’unissent autour d’une émeraude de 14,57 carats afin de cacher le temps qui passe, camouflant le cadran d’un montre à secret. Des papillons se cachent sous les pampilles de perles et de turquoise d’une paire de motifs d’oreilles. Ils apparaissent subrepticement au gré des mouvements de celle qui les porte.

 

Le collier Oiseau sur la branche, qui peut se porter de cinq manières différentes, comporte une suite de 28 rubis birmans totalisant 567,17 carats. Et que dire du collier Pegase avec son saphir du Sri Lanka, de 45,10 carats. Le collier tient son nom du cheval ailé d’or blanc qui se cache à l’abri de la pampille centrale. Les pétales du clip La Marguerite d’amour ne s’effeuillent pas, mais se retournent pour dévoiler un message: tendrement, éternellement, passionnément,… Des mots qui riment avec émerveillement.

Métamorphose du cygne (cliquez pour lire)

Clip, saphirs de couleur, grenats spessartites, spinelles noirs, onyx, diamants. D’un pivotement, la ballerine se métamorphose en cygne.

Dentelle secrète (cliquez pour lire)

Bracelet rubis, onyx, nacre blanche, diamants. Un petit mécanisme permet de changer la couleur à volonté.

Pétales de papillon (cliquez pour lire)

Clip transformable, saphirs jaunes et mauves, émeraudes, grenats spessartites et tsavorites, onyx, sugilite, diamants. Caché sous l’un des pétales, un papillon prend son envol et se détache de la fleur pour devenir un clip.

Sous son aile (cliquez pour lire)

Clip serti mystérieux traditionnel rubis, saphirs roses et jaunes, grenats spessartites, spinelles noirs, corail, onyx, nacre grise, diamants. Ce perroquet détient un secret: son petit se cache sous son aile. Ce dernier apparaît et disparaît grâce à un mécanisme.

Papillon secret (cliquez pour lire)

Montre, émeraude taille émeraude de 14,57 carats (Colombie), émeraudes, spinelles noirs, onyx, nacre blanche, diamants, mouvement mécanique à remontage manuel. Les ailes du papillon s’ouvrent, laissant apparaître la montre.

Oiseau sur la branche (cliquez pour lire)

Sautoir transformable, 240 boules de rubis (Birmanie) pour un total de 567,14 carats, émeraudes, rubis, saphirs bleus et roses, onyx, perles de culture blanches, diamants, longueur 46 cm. L’écrin du sautoir pivote et laisse apparaître un rossignol en rubis posé sur une branche en émeraude sculptée.

COLLIER PEGASE

COLLIER HIRONDELLES

COLLIER CACHETTE

CRÉDITS

Photos principales et vidéos: © Sonia Sieff