Prada, un été 21

La collection printemps-été 2021 de Prada a été dessinée à quatre mains, par Miuccia Prada et Raf Simons. Ensemble ils ont revisité la notion d’uniforme et les codes de la maison. Une collection qui a inspiré les photographes Buonomo & Cometti

La collection printemps-été 2021 de Prada a été dessinée à deux mains : celles de Miuccia Prada, et celles de Raf Simons. Ils y ont instillé du yin et du yang et mis en exergue les codes de la maison.

Juste après la présentation de la collection, ils ont répondu ensemble à des étudiants venus d’écoles d’art du monde entier.

À ceux qui s’attendaient à voir défiler des pièces révolutionnaires, Miuccia Prada a répondu ceci :

“La mode ne suit pas la réalité. Elle participe au changement, de ce qui se passe dans le monde, chez les personnes. Ce n’est pas comme si l’on se réveillait le matin et qu’on se disait « faisons quelque chose d’étrange. La nouveauté qui a du sens c’est quelque chose qui fait sens. Cela vient de la société. Un designer peut le saisir mieux qu’un autre, mais qu’est-ce que cela signifie la nouveauté ?”

“La nouveauté est le cauchemar des créateurs, ou du moins le mien. (…) Faire du neuf juste pour faire du neuf, par principe, ne me semble pas important. Notre présent est fait de notre passé. La nouveauté dans la mode ne peut naître que d’une incroyable révolution, par exemple la mini-jupe, qui était une aberration. D’une certaine manière c’est impossible. C’est notre souci de tout le temps mais ce n’est pas si relevant que cela.»

“Faire des vêtements, ce n’est pas un métier abstrait. Mon job, c’est de faire en sorte que les gens qui portent mes créations se sentent un peu mieux. Un vêtement, cela doit être utile. Cela doit vous aider à définir votre personnalité, même si vous voulez en changer, devenir quelqu’un d’autre. C’est un instrument pour votre vie.”

Et c’est ainsi qu’en quelques phrases, elle a donné une leçon de mode…